DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Bon Gros Géant, version Spielberg

cinema

Le Bon Gros Géant, version Spielberg

En partenariat avec

Le Bon Gros Géant ne ressemble pas du tout aux autres habitants du Pays des Géants. Il mesure plus de 7 mètres de haut et possède de grandes oreilles et un odorat très fin. Il n’est pas très malin mais tout à fait adorable, et assez secret.

Les géants comme le Buveur de sang et l’Avaleur de chair fraîche, sont deux fois plus grands que lui et aux moins deux fois plus effrayants, et en plus, ils mangent les humains. Le BGG, lui, préfère les schnockombres et la frambouille. À son arrivée au Pays des Géants, la petite Sophie, une enfant précoce de 10 ans qui habite Londres, a d’abord peur de ce mystérieux géant qui l’a emmenée dans sa grotte, mais elle va vite se rendre compte qu’il est très gentil. Comme elle n’a encore jamais vu de géant, elle a beaucoup de questions à lui poser. Le BGG emmène alors Sophie au Pays des Rêves, où il recueille les rêves et les envoie aux enfants. Il va tout apprendre à Sophie sur la magie et le mystère des rêves… Avant leur rencontre, le BGG et Sophie avaient toujours été livrés à eux-mêmes, chacun dans son monde. C’est pourquoi leur affection l’un pour l’autre ne fait que grandir. Mais la présence de la petite fille au Pays des Géants attire bientôt l’attention des autres géants…

Sophie et le BGG quittent bientôt le Pays des Géants pour aller à Londres voir La Reine et l’avertir du danger que représentent les géants. Mais il leur faut d’abord convaincre la souveraine et sa domestique, Mary que les géants existent bel et bien ! Tous ensemble, ils vont mettre au point un plan pour se débarrasser des méchants géants une bonne fois pour toutes…

Ce BGG est l’adaptation qu’a faite Steven Spielberg du roman éponyme écrit en 1982 par le grand Roald Dahl.

Lors de la première qui a eu lieu à Londres les principaux acteurs étaient là.

Ruby Barnhill : “Parfois c‘était difficile. On s’habitude un peu au bout d’un moment. Et puis ça peut devenir quelque chose de tous les jours mais c’est assez difficile mais Steven a toujours vérifié qu’on se regardait. Ce qui m’a beaucoup aidée.”

Mark Rylance : “Je pense que c‘était très difficile. Ruby n’a pas réalisé parce qu’elle n’a pas fait beaucoup de films mais je crois que de nombreuses actrices qui ont fait de nombreux films l’auraient trouvé très difficile. C‘était remarquable. Remarquable, cela lui a demandé beaucoup d’imagination. Elle en a beaucoup, on a eu de la chance.”

Rafe Spall : “Je crois que c’est difficile d’adapter de la littérature, particulièrement celle destinée aux enfants c’est très subjectifs. Les gens lisent des livres et ils créent leur propre image, leurs propres idées, leurs visions. Je crois qu’il n’y a qu’un homme qui peut réaliser ça et c’est Steven Spielberg. Il a été l’architecte de nos imaginations. Il a écrit ce que nous considérons comme magique et merveilleux dans le cinéma depuis des années.”

Le film était à Cannes où il a été présenté en hors compétition. Le film est sortis sur les écrans et voilà qu’on parle déjà d’un flop commercial…

Prochain article