DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Premier ministre Turc met en garde contre la menace d'un second coup d'Etat

monde

Le Premier ministre Turc met en garde contre la menace d'un second coup d'Etat

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le premier ministre turc s’est rendu au siège des forces spéciales de police, à Ankara qui porte encore les séquelles des affrontements pendant la tentative avortée de coup d’Etat. Binali Yildirim a appelé au calme et assuré que le gouvenrment contrôlait la situation.
“Il y a des gens qui pourraient tenter de profiter de la situation et préparer un autre coup d’Etat, créant un climat de peur et de panique”, a-t-il déclaré.

Près de 11 000 Turcs ont vu leur passeport révoqué et près de 10 700 civils et militaires ont été arrêtés à ce jour.
Le ministre des affaires étrangères a demandé aux Etats-Unis d’extrader Fethullah Gulen. “Ce que nous demandons aux Etats-Unis est simple et évident. Les Etats-Unis ne devraient pas retenir Fethullah Gulen qui est derrière ce coup d’Etat. Nous avons échangé les informations nécessaires avec eux et voulons voir les résultats concrets de notre collaboration. “

Mevlut Cavusoglu a formulé la même requête auprès d’Athènes, demandant l’“extradition des huits soldats Turcs”:http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2016/07/22/le-dilemme-d-athenes-sur-le-sort-des-militaires-turcs_4973275_3210.html accusés d‘être entrés illégalement sur le territoire grec. Le Ministre des affaires étrangères Turc a précisé que selon les lois internationales, ces militaires ne peuvent pas accéder à l’asile politique en Grèce.

Le président Erdogan s’est quant à lui rendu à la mosquée d’Ankara pour la prière du vendredi. Il a salué et remercié les fidèles qui lui ont apporté un soutien précieux pendant cette tentative de coup d’Etat, inondant les rues et stoppant l’avancée des militaires.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article