DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : l'état d'urgence inquiète Bruxelles

monde

Turquie : l'état d'urgence inquiète Bruxelles

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La Turquie a vécu ce jeudi sa première journée d‘état d’urgence depuis 15 ans. Il a été instauré pour une durée de trois mois et il prévoit notamment des restrictions aux libertés de manifester ou de circuler.

Interviewé par l’agence Reuters, le président turc Recep Tayyip Erdogan a osé un parallèle avec la situation de la France, qui vit sous l‘état d’urgence depuis les attentats terroristes de novembre dernier.

“Comme vous le savez, la France a initialement déclaré l‘état d’urgence pour trois mois et il a été prolongé de trois mois, avant d‘être de nouveau prolongé de trois mois”, a déclaré le président turc. “Il n’y a donc rien qui s’oppose à la prolongation de l‘état d’urgence en Turquie. Pour le moment bien entendu c’est pour trois mois mais au-delà de cette période, nous pourrons demander une prolongation et l’appliquer à nouveau”.

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini dit suivre “de très près et avec inquiétude” l’instauration de cet état d’urgence en Turquie. Bruxelles a réitéré son appel au respect de l‘état de droit par Ankara alors que jusqu‘à présent plus de 10 000 personnes ont été placées en garde à vue et plus de 4 000 personnes ont été mises en détention, selon le président turc.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article