DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade de Munich : la piste d'un forcené solitaire

monde

Fusillade de Munich : la piste d'un forcené solitaire

Publicité

A Munich, le profil de l’auteur présumé de la fusillade semble se dessiner peu à peu. Un jeune germano-iranien de 18 ans, qui aurait souffert de dépression, indique le parquet fédéral allemand. Un homme discret et solitaire, d’après son voisinage. “Je ne l’ai jamais vu, peut-être qu’il avait un problème mental”, estime une voisine. “Il n’attirait pas l’attention. J’ai entendu qu’il livrait des journaux, il était très discret. Je suis surprise que tout cela arrive chez nous”.

Le suspect est né et a grandi dans la capitale bavaroise, dans une famille apparemment sans histoires. Mais contrairement à son jeune frère, qui participait à des activités sportives, il semblait rester en retrait de toute vie sociale dans son quartier. “Quand je le voyais, il était toujours tout seul”, confirme un autre voisin. “Je ne saurais pas dire s’il avait des amis ou non car je ne l’ai jamais vu ni avec des amis, ni avec une fille. Probablement qu’il ne sortait jamais, et qu’il était constamment seul”. La veille, le jeune homme avait été aperçu en compagnie de son père, un chauffeur de taxi apprécié de son entourage et du voisinage, encore sous le choc de la tuerie qui a fait neuf victimes dans un centre commercial.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article