DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le vibrant plaidoyer de Michelle Obama pour Hillary Clinton

monde

Le vibrant plaidoyer de Michelle Obama pour Hillary Clinton

Publicité

C’est un véritable accueil de rock star que la Convention démocrate a réservé à Michelle Obama à Philadelphie. La première dame, à la cote de popularité inoxydable, a défendu avec passion et émotion la candidature d’Hillary Clinton à la présidentielle américaine de novembre.

“Je n’oublierai jamais ce matin d’hiver quand j’ai regardé nos filles, qui venaient d’avoir sept et dix ans, dans ces gros véhicules utilitaires noirs avec ces hommes armés. Et j’ai vu leurs petits visages appuyés contre la vitre et la seule chose que je me disais, c‘était : qu’avons-nous fait ?
Parce qu‘à ce moment précis, je me suis rendue compte que le temps que nous passerions à la Maison Blanche serait la base de qu’elles deviendraient. Et ne vous méprenez pas, en novembre, quand nous irons voter, c’est de cela qu’il sera question. Pas de démocrate ou de républicain, pas de la gauche ou de la droite. Non, ce qui sera décisif dans cette élection comme dans chaque élection, ça sera : qui aura le pouvoir de dessiner l’avenir de nos enfants pour les quatre ou huit prochaines années de leurs vies ?
Ce que j’admire le plus chez Hillary, c’est qu’elle ne cède jamais sous la pression. Elle ne prend jamais la voie de sortie facile. Et Hillary Clinton n’a jamais rien abandonné dans sa vie.
Et quand je pense au genre de président que je veux pour mes filles et pour tous nos enfants, c’est ça que je veux.
Ca, c’est l’histoire de ce pays, l’histoire qui m’a amenée sur cette scène ce soir, l’histoire de générations de personnes qui ont ressenti les coups de l’esclavage, la honte de la servitude, la douleur de la ségrégation, mais qui ont continué à lutter, à espérer et à faire ce qui est nécessaire pour qu’aujourd’hui je me réveille chaque matin dans une maison qui a été construite par des esclaves.
Et je regarde mes filles, deux belles et intelligentes jeunes femmes noires jouer avec leurs chiens sur la pelouse de la Maison Blanche.
Et grâce à Hillary Clinton, mes filles et tous nos fils et filles savent maintenant qu’une femme peut devenir présidente des Etats-Unis.
Alors ne laissez personne dire que ce pays n’est pas grand, qu’il faut lui redonner sa grandeur. Parce qu’en ce moment même, ce pays est le plus formidable au monde !”

Un discours vibrant qui pourrait bien continuer d’alimenter les interrogations sur ses propres ambitions électorales, le moment venu. Même si elle a déjà clairement indiqué qu’elle n’avait pas l’intention de descendre dans l’arène.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article