DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Séquoias : des arbres millénaires pour sauver la planète ?

Sci-tech

Séquoias : des arbres millénaires pour sauver la planète ?

En partenariat avec

Près de 100 mètres de haut et vieux de 3000 ans. Ce séquoia géant est le plus vieux et le plus haut de la terre. Il se dresse dans les montagnes de la Sierra Nevada en Californie. Une équipe d’escaladeurs d’arbres s’est lancé dans une expédition pour prélever des échantillons de ce géant pour les besoins de la génétique.

Tim Smit, fondateur d’Eden Project : « Je crois que le fait de replanter des arbres, des arbres majeurs, dans le monde entier est absolument crucial. Ils sont en effet des médiateurs vis à vis de l’impact du changement climatique. »

Avec leur taille hors du commun, les séquoias géants sont parfaits pour absorber les gaz à effet de serre. Ils vivent pendant des millénaires, survivent aux feux de forêts, à la sécheresse, aux maladies. L’organisation « Archangel Ancient Tree Archive » a déjà planté 300 000 clones de ces arbres dans le monde entier.

Jacob Milarch, directeur d’Archangel Ancient Tree Archive : « Nous pensons qu’il y a peut-être quelque chose de spécial dans leur génétique qui pourra nous aider à résister au changement climatique, au réchauffement global, à des choses comme ça. Nous nous disons que s’ils ont survécu 3000 ans c’est qu’ils ont quelque chose de spécial dans leurs gènes. »

Jim Clark grimpe en haut des arbres pour prélever les pointes des branches. Ces prélèvements se retrouveront dans un laboratoire du Michigan où ils sont planté dans un terreau riche en nutriments.

Jim Clarke : « Ce que nous avons ici ce sont les coupes que nous avons faites au sommet de l’arbre à 230 pieds de haut. Nous sommes montés jusqu’aux dernières branches pour faire des prélèvements. »

Les échantillons poussent sous des lumières fluorescentes dans des conditions d’humidité et de température qui favorisent l’enracinement.
Pourtant en dépit de ces conditions la plupart ne vont pas survivre. Les plus résistants vont passer plusieurs années en laboratoire avant de se retrouver dans la nature.

Jim Clark : « C’est un miracle biologique que ce tissu qui vient d’un arbre de 3000 ans puisse être planté pour devenir un arbre miniature de 3000 ans. La génétique ne ment pas. Elle ne change pas. Ce tout petit arbre sera génétiquement exactement le même que l’arbre mère. »

Des voix sceptiques se font toutefois entendre à l’instar de celle de Todd Dawson professeur de biologie de l’université de Berkeley en Californie.

Il doute de l’impact d’une telle initiative qui se contente d’intervenir quand le mal a déjà eu lieu.

Todd Dawson : « Le rythme avec lequel le climat change est beaucoup plus rapide qu’il ne l’a jamais été dans notre histoire. Et donc il faut envisager des solutions très rapides. Et un arbre à la croissance lente ne sera pas à même de suivre la vitesse avec laquelle la Terre est en train de changer. »

Tout le monde se retrouve pourtant sur les effets bénéfiques de la plantation d’arbres et sur la protection des grands arbres.

L‘équipe de l’organisation Archangel va planter un millier de sequoias dans les forêts tempérées de l’Oregon, là où ces géants ont la meilleure chance de prospérer.

Jusqu‘à présent Archangel a déjà réalisé dans le monde entier des prélèvements sur plus de 170 espèces d’arbres.

Prochain article