DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Talents numériques : miser sur les jeunes

business planet

Talents numériques : miser sur les jeunes

Publicité

Aujourd’hui, un actif européen sur trois est peu, voire n’est pas compétent dans les technologies numériques. Or miser sur les talents dans ce domaine permet de booster la compétitivité des PME européennes. Quelles performances peuvent atteindre les entrepreneurs qui parient sur ces compétences ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes rendus en Bulgarie.

C’est dans la capitale bulgare, Sofia que notre reporter Serge Rombi a rencontré Vessela Kalacheva : à la tête de l’Association bulgare des technologies de l’information, elle représente la campagne européenne eSkills for jobs.

Serge Rombi, euronews :
“Il est nécessaire de développer les talents numériques parce que c’est comme cela que l’on va encourager la compétitivité des PME en Europe, n’est-ce pas ?”

Vessela Kalacheva, représentante de la campagne eSkills for jobs :
“Oui, tout-à-fait, parce qu’un tiers de la population active dans l’Union européenne a peu, voire pas de compétences digitales. Le manque de diplômés en technologies de l’information et de la communication fait que d’après les estimations, 800.000 emplois risquent de ne pas être pourvus d’ici 2020.”

A 21 ans, il a des compétences et le sens du business

En Bulgarie, justement, nous avons fait la connaissance d’un jeune entrepreneur qui pour sa part, a tout compris. A seulement 21 ans, Lyubomir Yanchev dirige une start-up baptisée Melissa Climate, l’une des plus en vue de Sofia. L’an passé, il a décroché le titre de “Talent digital de l’année” dans le cadre de la campagne eSkills for jobs.

“J’ai commencé à programmer à l‘âge de 8 ans, je me suis mis au taekwondo, un art martial qui m’a appris la persévérance et l’esprit sportif, raconte le jeune dirigeant. Melissa a débuté sous la forme d’un projet scolaire, mais comme mes parents sont entrepreneurs, j’y ai vu l’opportunité que ce produit devienne un vrai business,” insiste-t-il.

Melissa, ce n’est pas le nom de sa petite amie, c’est le nom d’un petit gadget particulièrement ingénieux : une petite boîte associée à une application qui permet de contrôler à distance tous les climatiseurs quelle que soit leur marque. “Melissa est un outil intelligent qui sait comment gérer votre climatisation avec la meilleure efficacité énergétique possible et il peut vous permettre d‘économiser 25% sur votre facture d‘électricité,” assure Lyubomir Yanchev.

Rançon du succès

Le jeune entrepreneur travaille déjà sur un nouveau produit qui sera commercialisé à l’automne prochain. Il faut dire que les investisseurs s’intéressent de très près à lui. Il a déjà réussi à lever quelque 600.000 euros dont un tiers grâce au programme européen JEREMIE. “On a lancé la commercialisation de Melissa il y a deux mois à peine et on est déjà présent dans 13 pays avec plus de 8000 commandes, même nos investisseurs sont surpris !” lance Lyubomir Yanchev.

Poursuivons notre entretien avec Vessela Kalacheva, représentante de la campagne eSkills for jobs.

Serge Rombi :
“La campagne eSkills for jobs a démarré l’an passé. Elle se poursuit jusqu‘à la fin de l’année et vous avez déjà d’excellents résultats !”

Vessela Kalacheva :
“Absolument. Jusqu‘à maintenant, plus de 800 évènements ont été organisés avec plus de 300.000 participants. Par exemple, des jeunes sont allés dans des entreprises, des responsables d’entreprise se sont rendus dans des lycées.”

Et chaque année, il y a donc un concours dans le cadre de cette campagne. Il est ouvert à tous les jeunes Européens.

Serge Rombi :
“Si un jeune veut participer comme Lyubomir Yanchev à la compétition eSkills for jobs, c’est toujours possible bien sûr ?”

Vessela Kalacheva :
“Bien sûr. Cette année, la compétition comporte trois catégories : jeune talent numérique, développeur de compétences digitales d’excellence et développeur d’application innovante. L’inscription est ouverte jusque fin juillet et toutes les informations sont à retrouver sur notre site.”

eSkills

  • Aujourd’hui, tous les emplois nécessitent de disposer au minimum de connaissances de base en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC). Pour l’instant, dans l’Union européenne, un citoyen sur deux n’a pas ou a peu de compétences digitales.
  • De nombreuses entreprises sont confrontées à un manque crucial de candidats pour des postes dans les TIC. L’Europe pourrait faire face à une pénurie de main-d’oeuvre qui pourrait représenter jusqu‘à 756.000 emplois de professionnels des TIC non pourvus d’ici 2020. Ce qui remet en cause la croissance, la création d’emplois en général et la compétitivité.
  • La campagne eSkills for Jobs entend inciter à la mobilisation en faveur de l’enseignement, des emplois et des carrières dans le domaine du numérique et montrer la nécessité pour tous les citoyens de parfaire leur maîtrise des compétences digitales.
  • Lyubomir Yanchev est un entrepreneur bulgare qui a directement bénéficié de la campagne eSkills for Jobs.

Liens utiles

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article