DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des anglais en or pour 2012 : de l’avantage de jouer à domicile

Sport

Des anglais en or pour 2012 : de l’avantage de jouer à domicile

Publicité

Cela peut sembler évident aux amateurs de sport mais les statistiques le confirment rapidement : l’équipe qui joue à domicile est plus souvent victorieuse. Et cela se vérifie aussi lors des Jeux Olympiques. A l’exception des Etats-Unis (à Atlanta en 1996), la nation hôte a toujours gagné plus de médailles chez elle que lors des Jeux précédents sans jamais parvenir à égaler ce record aux Jeux suivants.

Depuis 1948, la Finlande, l’Italie, le Mexique, l’URSS, les Etats-Unis, la Corée du Sud, l’Espagne, l’Australie, la Grèce et la Chine ont tous obtenu leur record de médaille sur le propre sol. “UK sport”, l’organisme qui répartit les fonds aux différentes fédérations sportives du Royaume-Uni, a annoncé officiellement que son objectif pour les Jeux de Londres était d’obtenir un record de médailles. Et ils sont nombreux à penser que cet objectif sera atteint.

Les chercheurs en psychologie du sport avancent plusieurs raisons à cet « avantage de jouer à domicile ». Selon Ross Tucker, de l’université de Cape Town en Afrique du Sud, trois facteurs expliquent cet effet : ne pas avoir à voyager, la familiarité avec les lieux et l’influence du public à la fois sur les athlètes et sur les juges. Il l’explique dans une vidéo (en anglais) sur son site The science of Sport

Une explication qui semble faire consensus aujourd’hui et qui est par exemple enseignée à peu près dans les mêmes termes au Centre de Formation des apprentis omnisports d’Ile de France.

Le premier point semble assez évident : les athlètes du pays hôte non pas besoin de se déplacer bien loin pour participer aux épreuves ; ils sont déjà sur place. Et alors que certains de leurs adversaires certains risquent de souffrir du décalage horaire ou de la fatigue du voyage, eux ne rencontrent pas ces problèmes.

La connaissance d’un lieu favorisera forcément l’athlète qui connaît par cœur le stade où il joue, la piste sur laquelle il court, la piscine ou la rivière dans laquelle il évolue. Etre habitué au climat, être connu du public et le sentiment d’être à la maison participent du sentiment de confort de l’athlète qui se trouve alors dans une position privilégiée.

Le public peut influencer à la fois les performances des athlètes mais aussi des arbitres. Si dix mille personnes vous encouragent, cela vous poussera peut-être 0,5% plus loin dans votre effort. Et parfois, ce sont ces 0,5% qui font la différence entre la médaille d’or et la médaille d’argent, entre le podium ou le retour au vestiaire.
Comme l’explique Ross Tucker dans sa présentation vidéo, les arbitres sont aussi influencés en faveur des athlètes du pays hôte, même si l’effet est plus léger, par les encouragements du public local. Dans des sports comme la gymnastique, le football ou la boxe où les décisions arbitrales sont cruciales, cet effet pourrait coûter quelques unes des centaines de médailles qui seront distribuées aux Jeux Olympiques de Londres.

L’“avantage à domicile” est probablement encore plus fort lors des Jeux Olympiques que lors d’autres compétitions car la périodicité des Jeux fait que les pays n’ont la chance de briller chez eux qu’une fois par génération… quand ils ont la chance que ce soit chez eux. Lorsque les Jeux sont organisés dans un pays, le gouvernement veut que les athlètes obtiennent des résultats. Et pour obtenir des résultats, les gouvernements sont prêts à investir plus dans le sport qu’à l’accoutumée. Le Royaume-Uni ne déroge en tout cas pas ce principe pour les Jeux de Londres 2012. Des fonds plus importants ont été levés pour la boxe, le canoë, la gymnastique, l’aviron et le taekwondo – des sports comportant de nombreuses épreuves et donc un nombre plus grand de médailles en jeu – ainsi que le hockey sur gazon où l’Angleterre a de bonnes chances de médailles.

Le Royaume-Uni a atteint son record de médailles lors des derniers Jeux Olympiques à Pékin avec un total de 47 médailles dont 19 en or. Et selon des prédictions basées sur des statistiques, comme celle de la banque Goldman Sachs, le pays devrait même faire mieux.

Il existe aussi un “avantage à domicile” à long terme. Les infrastructures neuves ou restaurés pour les Jeux aident les athlètes à travailler dans de meilleures conditions après les Jeux. Ainsi de nombreux sportifs médaillés reviennent défendre leur titre olympique forts d’un entraînement de meilleur qualité. On peut donc s’attendre à de bonnes performances de la Chine, même si elle devrait obtenir un peu moins de médailles qu’à Pékin.

Nombre de médailles par pays depuis 1984

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article