DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO : la Russie est partie pour Rio dans un contexte sulfureux

Sport

JO : la Russie est partie pour Rio dans un contexte sulfureux

Publicité

C’est dans un contexte sulfureux que la sélection russe olympique est partie pour Rio, au Brésil, où les JO se dérouleront du 5 au 21 août.

La délégation russe est amoindrie d’une centaine de sportifs dopés ou soupçonnés d‘être dopés. Au plus grand dam de ceux qui allaient prendre le vol pour Rio, comme la joueuse de volley Nataliya Goncharova : “Ce doit être très blessant. Certaines personnes passent quatre ans à se préparer pour les JO et ils ne peuvent pas y aller, je me sens vraiment désolé pour eux.”

Le président du Comité olympique russe Alexandre Joukov a appelé les sportifs à “garder leur esprit combatif et à ne pas faire attention aux éventuelles insinuations et provocations” :
‘‘L‘équipe olympique russe est une brillante équipe. Tous ces gens qui sont ici sont les meilleurs sportifs que nous avons, et ils comptent parmi les meilleurs sportifs mondiaux. Je pense que l’ensemble du pays vous soutient maintenant et le support sera deux fois plus fort. Rappelez-vous notre devise de Sotchi ‘un pays, une équipe. “’

Le nombre total d’athlètes russes éligibles à participer à la compétition est toujours inconnu. Plusieurs fédérations internationales n’ayant toujours pas officiellement répondu à l’appel du CIO après la publication d’un rapport ayant mis en évidence un système de dopage d’Etat dans le sport russe de 2011 à 2015.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article