DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mariano Rajoy va à nouveau tenter de former un gouvernement en Espagne

monde

Mariano Rajoy va à nouveau tenter de former un gouvernement en Espagne

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Qui pour mettre fin à sept mois de blocage politique en Espagne ? Le roi Felipe VI vient de confier à Mariano Rajoy, l’actuel premier ministre, la difficile mission de former un gouvernement. Le leader du parti conservateur a assuré qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir, mais qu’il n’y parviendrait pas seul.
Il a déclaré : “je suis prêt à explorer la possibilité d’un gouvernement minoritaire, avec le seul soutien du parti populaire. Mais cette possibilité n’est envisageable qu‘à une condition, si les autres partis s’engagent à ne pas bloquer le passage de réformes, ni les décisions importantes que nous devons prendre.”

Le chef du parti socialiste espagnol, Pedro Sanchez, a assuré qu’il n’y aurait pas de troisième élection. Les deux précédentes, en décembre et en juin, n’avaient pu dessiner de majorité.

“Nous sommes la deuxième force politique du pays, mais pour les espagnols qui, le 26 juin, ont voté pour que les choses changent dans ce pays, pour que Mariano Rajoy ne soit plus le premier ministre de ce pays, pour eux, nous sommes la première force politique du pays” a déclaré le leader du parti socialiste espagnol. Il a ajouté : “c’est pour ça que j’ai fait savoir au roi Felipe VI, qui est le chef de cet Etat, que le parti socialiste ne soutiendra pas quelque chose qu’il veut changer.”

Les chefs des quatre formations principales du pays se sont entretenus à tour de rôle avec le roi Felipe VI. Comme le Parti socialiste, Podemos a annoncé son opposition à Mariano Rajoy. Le parti libéral, Ciudadanos, a annoncé qu’il s’abstiendrait.
Le budget de l’Espagne doit être soumis à un vote au parlement en septembre 2017.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article