DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pérou: de nombreux défis attendent le nouveau président

monde

Pérou: de nombreux défis attendent le nouveau président

Publicité

C’est devant un Congrès loin d‘être acquis à sa cause que le nouveau président du Pérou, Pedro Pablo Kuczynski, a prêté serment. A 77 ans, cet homme passé par les prestigieuses universités d’Oxford ou Princeton est souvent présenté comme un technocrate.
Elu dans un mouchoir de poche avec seulement 40 000 voix d’avance, il devra composer avec le parti de sa rivale, Keiko Fujimori, qui a obtenu la majorité au Congrès, 73 sièges sur 130. Le parti de Mr Kuczynski n’en compte que 18.
Il a d’ores et déjà demandé le soutien du Parlement pour mener à bien ses réformes. “Je ne peux pas le faire seul (…) j’ai besoin de l’aide de ce Congrès”, a-t-il déclaré.

Mais les rapports s’annoncent tendus, comme en témoigne l’attitude des députés “fujimoristes”, qui n’ont applaudi à aucun moment du discours.
Il faudra pourtant rapidement trouver un terrain d’entente car le Pérou connaît une situation économique compliquée. 22,7% des Péruviens vivent toujours sous le seuil de pauvreté et les inégalités restent tenaces dans ce pays très riche en minerais notamment.
Celui qui est surnommé PPK avait promis lors de la campagne une “révolution sociale”. Il lui reste cinq ans pour tenter d’en trouver le chemin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article