DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Campagne présidentielle US: cyber-attaque et crochet républicain

monde

Campagne présidentielle US: cyber-attaque et crochet républicain

Publicité

Première journée de campagne officielle pour la candidate démocrate. Un vendredi qui aura été marqué par les révélations d’une cyber-attaque lancée contre le système informatique du parti démocrate. “Un programme d’analyse de données géré par le parti démocrate et utilisé par notre campagne ainsi que par diverses autres organisations a été touché lors du piratage du parti”, a indiqué Nick Merrill, porte-parole de l‘équipe de campagne de la candidate.
“Le système informatique de notre campagne est en cours de vérification par nos experts en sécurité informatique. Jusqu‘à maintenant ils n’ont pas trouvé d’indications que notre système interne ait été compromis”, a ajouté M. Merrill.
La police fédérale (FBI) s’est en tout cas penché sur ces nouvelles révélations: “Le FBI est au courant des informations de presse sur des cyber-attaques impliquant plusieurs organismes politiques, et nous travaillons pour déterminer la nature et l‘étendue de ce piratage”, a dit la police fédérale dans un communiqué.

En attendant Hillary Clinton se rendait en Pensylvanie. Un des états cruciaux pour l‘élection du mois de novembre, un de ces fameux “swing states” où l‘électorat ouvrier blanc et précarisé, convoité par les deux candidats, pourrait faire basculer le scutin. _“Je ne reconnais par le pays que Donald Trump décrit. Je ne reconnais pas ce mauvais esprit , cette bigoterie, ces fanfaronnades et cette attitude agressive. Je ne le reconnais pas, car ce n’est pas ce que nous sommes en tant qu’Américains”

Justement dans le camp adverse, au lendemain de la convention démocrate, il faut reprendre la main sur l’agenda médiatique. Direction, l’Ouest, le Colorado pour un meeting en forme de réglement de compte. Trump monte encore d’un cran dans les attaques personnelles envers Hillary Clinton. Le ton de la campagne est donné. “J’ai été sympa mais après avoir vu la performance d’hier soir, tant de mensonges, je ne veux plus être sympa maintenant. Est-ce que j’enlève les gants ? Oui ? Je les enlèves les gants.” a demande Donald Trump devant une foule en délire.

La campagne, un ring pour le champion poinds lourd républicain. Mais au jeu du combat de boxe, les deux opposants sont plus que jamais dans un mano a mano, avec des sondages qui les donne à quasi égalité. Léger avantage à Clinton, un sondage Reuters/Ipsos publié vendredi lui donne 5 points d’avance. L’effet post-convention selon les observateurs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article