DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Monte dei Paschi, le vilain petit canard des banques européennes

monde

Monte dei Paschi, le vilain petit canard des banques européennes

Publicité

Attention : fragile. L’Autorité bancaire européenne a souligné vendredi la forte vulnérabilité de la banque italienne Monte dei Paschi. En cas de scénario économique défavorable d’ici 2018, c’est l‘établissement qui subirait de loin l’impact le plus dévastateur. Mais l’inquiétude ne doit pas être surestimée selon Giuseppe di Taranto, historien de l‘économie à l’Université Luiss, à Rome : “Nous ne pouvons pas nier que Monte dei Paschi di Siena a des difficultés. Mais c’est un problème périodique, non pas structurel, ce n’est pas un problème systémique majeur“analyse-t-il.

Cette mise en garde ressort des stress tests menés sur 51 banques de quinze pays européens. L’inquiétude est diversement partagée par les Italiens.

“Je ne m’inquiète pas trop des banques, dit un retraité. Parce que vous savez, les Italiens ont de très bonnes habitudes économiques. Tout le monde essaie toujours de garder un peu d’argent de côté.”

“Il n’y pas de moyen de s’en sortir, se désole une Romaine. Les gens n’investissent pas et clairement, s’ils ne peuvent pas obtenir d’emprunts de leurs banques, ils ne peuvent rien faire et la crise s’aggrave.”

Treize autres banques sont sur la sellette car leur base capitalistique serait fragile.
La Deutsche Bank suscite des interrogations. En cas de crise grave, les banques françaises souffriraient en revanche un peu moins.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article