DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Amérique s'indigne des propos de Donald Trump

monde

L'Amérique s'indigne des propos de Donald Trump

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Donald Trump serait-il allé trop loin ? Cette question a déjà été posée mais cette fois sa sortie contre les parents d’un officier tombé en Irak en 2004 en protégeant ses hommes pourrait lui coûter cher.

Lors de la convention démocrate le père du capitaine Humayun Khan, avait reproché à M. Trump son projet d’interdire aux musulmans l’entrée aux Etats-Unis pour lutter contre le terrorisme.

Le candidat avait riposté en insinuant que la mère du soldat avait été forcée au silence parce qu’elle était musulmane.

Linda Sarsour, directrice executive de l’association arabo-américaine de New York : “Il continue à opposer les gens, à marginaliser, à ostraciser les musulmans américains qui ont grandement contribué à cette nation. Il continue de dire ce pourquoi madame Khan ne pouvait pas parler mais son silence était plus fort que tous les mots.”

Donald Trump a touché là un sujet tabou aux Etats-Unis. Les familles de soldats tombés en opération rassemblées en associations exigent des excuses.
Celeste Zappala, est elle aussi une mère Gold Star, du nom de l’association qui vient en aide aux mères de soldats : “Nous voudrions que M. Trump s’excuse et qu’ils reconnaisse que le sacrifice des gens ne peut être comparé à quoi que ce soit qu’on puisse faire dans le domaine des affaires.”

Se moquer de la mère d’un soldat tué au combat “dépasse les limites”, s’est insurgée la puissante association d’anciens combattants américains à l‘étranger (VFW). Il y a à peine une semaine, certains de ses 1,7 million de membres avaient applaudi Donald Trump lors d’une rencontre. Lundi, son président Brian Duffy a taclé le candidat, affirmant que “quand on touche à certains sujets sacrosaints, il n’y a aucun talent rhétorique qui puisse réparer” les dégâts.

Des voix se font aussi entendre chez les républicains, le sénateur McCain, lui même vétéran et ancien prisonnier de guerre torturé pendant des années a été outré. Sa fille pourtant républicaine a annoncé qu’elle allait voter pour Hillary Clinton.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article