DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rouen : obsèques dans la ferveur

monde

Rouen : obsèques dans la ferveur

Publicité

L’imposante cathédrale de Rouen s’est révélée trop petite. Des milliers de personnes ont voulu rendre un dernier hommage à Jacques Hamel le prêtre égorgé alors qu’il célébrait une messe matinale pour cinq fidèles à St Etienne-du-Rouvray.

Accueillant les fidèles au début de la célébration, l’archevêque de Rouen, Dominique Lebrun, a salué la présence de fidèles des communautés juive et musulmane.

En plus des 2000 personnes qui ont pris place dans la cathédrale des centaines d’autres on suivi la cérémonie sur un écran géant installé sur le parvis.

“Moi je ne suis pas catholique, je suis athée, je suis là contre le terrorisme par acte de rébellion, a expliqué une habitante.”

“C’est important pour moi d‘être ici en tant que citoyen musulman, a ajouté une autre personne présente sur le parvis, et d‘être aux côtés de nos compatriotes, de fidèles et de communier ensemble.”

Enfin, a constaté une troisième personne : “J’ai habité St Etienne du Rouvray et j’ai connu un peu le prêtre. C’est vrai que cela m’a énormément touchée. Je trouve ça inadmissible de faire du mal à un être qui rend du bien aux autres.”

Près de deux heures après le début de la cérémonie, le cercueil a quitté la cathédrale, applaudi par la foule sur le parvis. Le prêtre devait être inhumé “dans la plus stricte intimité familiale”, dans un lieu tenu secret.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article