DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Caméra intelligente de surveillance

hi-tech

Caméra intelligente de surveillance

En partenariat avec

Une discrète caméra posée sur un meuble et la sécurité est activée. Jusque là tout est assez classique.

Ce qui l’est moins avec ce produit développé par une société française c’est qu’il est couplé avec une reconnaissance faciale.

Du coup on sait, à distance, qui se trouve précisément dans sa maison puisque l’appareil établit un portrait de tous les occupants.

La caméra donne aussi l’accès aux personnes autorisées. A l’autre bout de la connexion les personnes concernées reçoivent des notifications sur leur smartphone.

Janina Mattausch, directrice marketing Netatmo : “Les caméras de sécurité actuelles ne sont pas vraiment intelligentes. Elles peuvent vous dire que quelque chose est en mouvement mais on ne sait pas s’il s’agit d’une personne ou de vos enfants. Elles ne font pas la différence. Elles vont vous alerter tout le temps. Par ailleurs si la lumière change cela peut poser des problèmes. Mais si vous êtes une personne très occupée au travail vous voulez savoir ce qui se passe chez vous et ainsi nous avons développé une reconnaissance faciale. Vous saurez que vos enfants sont rentrés ou si un intrus est chez vous par exemple.”

En quelques secondes un portrait robot est réalisé. L’utilisateur peut alors créer un profil de la personne avec nom et notifications.

La caméra dispose d’une vision nocturne. Elle prend des images sur 130 degrés et elle est reliée au réseau wifi de la maison. En revanche elle ne fait pas détection audio, il n’y a pas de sauvegarde dans le cloud ni de possibilité de communication audio.

Janina Mattausch : “Il y a un algorithme de reconnaissance faciale, un algorithme de deep learning dans la caméra. Avec cela on a une représentation mathématique du visage, on va ainsi calculer toutes les distances et toutes les caractéristiques du visage et ainsi construire une représentation de votre visage en terme de chiffres et d’algorithme.”

La caméra a été testée par Damien qui constatait que de l’argent liquide disparaissait régulièrement dans le tiroir d’un meuble. Le déploiement de la caméra a permis l’interception de la personne indélicate.

Damien : “J‘étais à mon travail et le téléphone a vibré. Je me suis dit que c‘était une fausse alerte, mais la notification m’a dit qu’il y avait un visage que je ne connaissais pas dans l’appartement…”

La sécurité n’est pas le seul créneau de cette caméra qui permet aussi de moins s’inquiéter quand les enfants sont seuls à la maison.

Janina Mattausch : “Parce que vous savez, s’il y a un intrus dans ma maison alors je serais alertée par la caméra donc je n’ai pas à passer du temps à m’inquiéter au sujet de ce qui se passe à la maison, de l’endroit où sont mes enfants, s’ils sont déjà rentrés. Parce que je sais que je serais alerté par la caméra.”

L’interconnexion poursuit donc son chemin pavé par les bonnes intentions du redoutable internet of things, l’internet des objets avec plus de 6 milliards d’objets connectés en 2016…

Prochain article