DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : bilan de plus de 5 années de guerre

monde

Syrie : bilan de plus de 5 années de guerre

Publicité

Amorcé en mars 2011, dans le sillage du Printemps arabe, le conflit syrien s’est transformé en une guerre civile, confessionnelle, aux intérêts complexes impliquant une multitude d’acteurs locaux, régionaux et internationaux.
Près de cinq ans et demi plus tard, le territoire syrien apparaît morcelé, occupé par différentes factions armées, dont les idéologies s’opposent.

Les groupes islamistes radicaux, à savoir l‘État islamique (EI) et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, affrontent l’armée du régime appuyée par des milices chiites libanaises, iraquiennes ou iraniennes, mais aussi les forces kurdes, soutenues par Washington.

La Russie intervient militairement depuis fin septembre 2015 afin d‘éviter la chute du régime de Bachar el-Assad et de conserver ses intérêts en Syrie, dont la base navale de Tartous. Elle soutient donc l’armée syrienne, tandis que les Etats-Unis appuient quant à eux des groupes rebelles syriens modérés.

Les enfants snt particulièrement affectés par cette guerre. L’Unicef estimait en mars qu’ils étaient 7 millions à vivre dans la pauvreté, “victimes de pertes et de privations.”

Des centaines de milliers de personnes ont péri depuis plus de cinq ans au cours d’interventions militaires diverses, des fusillades, des tirs de mortiers ou des frappes aériennes, l’ancienne place économique Alep et les environs de Damas sont les zones qui ont payé le plus lourd tribut au conflit.

Plus de 6,5 millions et demi de personnes ont fui le pays, et presque autant ont été déplacés, pour une population estimée à 24,5 millions de personnes.

Une population confrontée à de nombreuses difficultés quotidiennes : hyperinflation, flambée des prix des denrées de première nécessité, manque d’accès aux soins de santé…
Les structures médicales ont subi plus de 336 attaques, au cours desquelles près de 700 personnels de santé ont péri.

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, des crimes de guerre ont été commis en Syrie par toutes les parties, et le conflit a causé la mort de plus de 280.000 personnes.
Bien qu’ils soutiennent sur le terrain des groupes qui s’affrontent, les Etats-Unis et la Russie tentent de relancer un processus de négociations actuellement au point mort.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article