DERNIERE MINUTE

Turquie : Erdogan fait son mea culpa après le putsch raté

Non pas pour regretter les purges mais pour avoir été proche de Fetullah Gülen, l'influent imam accusé d'avoir fomenté le coup d'Etat.

Vous lisez:

Turquie : Erdogan fait son mea culpa après le putsch raté

Taille du texte Aa Aa

Trois semaines après le coup d’Etat manqué en Turquie, le président Erdogan a fait mercredi son mea culpa devant un parterre de religieux.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Bien sûr nous voyons le besoin de nettoyer tout cela (à propos des purges en Turquie après le coup d'Etat manqué)"

Thorbjorn Jagland Secrétaire général du Conseil de l'Europe
Non pas pour regretter l’ampleur des purges qui ont suivi le putsch mais pour avoir été proche de Fetullah Gülen et se son mouvement Hizmet que le président turc considère comme responsable du putsch.

Mercredi le président Turc a reçu le soutien implicite du secrétaire général du Conseil de l’Europe qui a reconnu le besoin de “nettoyer” le pays après le coup d’Etat raté. Mais à condition de respecter l’Etat de droit.

Erdogan, lui, a promis le pire aux partisans de Fetullah Gülen. “A partir de maintenant, qui que ce soit qui prêtera l’oreille aux délires de ce charlatan, de ce chef terroriste en Pennsylvanie, doit être prêt à en assumer les conséquences”, a déclaré le président turc.

Fetullah Gülen, réfugié aux Etats-Unis depuis 1999 a condamné personnellement la tentative de coup d’Etat. Mais certains membres de son immense organisation feraient partie des complotistes.
La Turquie a demandé son extradition à Washington.

Avec Agences