DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO de Rio : un trafic de tickets d'entrée démantelé

monde

JO de Rio : un trafic de tickets d'entrée démantelé

Publicité

Paris truqués, vente de faux billets…. Tous les quatre ans les Jeux olympiques génèrent une économie parallèle très très florissante.
Lundi la police de Rio a révélé avoir arrêté une vingtaine de personnes suspectées de participer à un trafic de billets. Le cerveau présumé est aussi en détention.
Il s’agit d’un Irlandais, patron d’un site internet britannique spécialisé dans les événements sportifs. La police a retrouvé sur lui de faux tickets.

Selon Ricardo Barbosa, enquêteur de police, les tickets auraient été vendus via le site internet THG Sports et devaient être remis en mains propres aux clients.

Au total plus de 780 billets ont été saisis. Certains étaient manifesttement des faux. Pour la cérémonie d’ouverture des JO, ces billets se sont vendus jusqu‘à 8000 dollars l’unité.

Ce trafic aurait généré plus de 2 millions d’euros de bénéfice, selon la presse brésilienne.

Les policiers brésiliens ont indiqué qu’un autre responsable de l’entreprise THG avait déjà été arrêté en 2014 lors de la Coupe du Monde de football.
THG Sport a pignon sur rue : selon Associated Press, en 2010, le comité olympique d’Irlande avait désigné cette entreprise pour la vente des billets d’accès aux Jeux olymppiques de Londres et aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article