DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Au Portugal, les forêts sont comme laissées à l'abandon" (responsable de pompiers)

monde

"Au Portugal, les forêts sont comme laissées à l'abandon" (responsable de pompiers)

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La même histoire se répète tous les ans à cette période au Portugal : des milliers d’hectares de forêts qui partent en fumée en différents coins du pays.
D’après les statistiques européennes, il y a plus d’incendies au Portugal que dans n’importe quel autre pays européens.
Un tiers des feux de forêts enregistrés entre 2000 et 2013 dans le pourtour méditerranéen l’ont été au Portugal.

Pour évoquer ce sujet, euronews a interrogé le président de la Ligue des pompiers volontaires portugais, Jaime Marta Soares.
Il est en duplex depuis Lisbonne avec Filipa Soares.

Filipa Soares, euronews :
Pourquoi y a-t-il autant de feux de forêts au Portugal ?

Jaime Marta Soares, président de la Ligue des pompiers volontaires portugais :
Pour moi, le problème vient du fait que les forêts portugaises sont mal gérées et mal entretenues. Il n’y a aucun travail de prévention. Les forêts sont comme laissées à l’abandon.
Les villes et les zones industrielles autour des villes ne sont pas protégées.
Si on ajoute à cela les températures élevées, le très faible taux d’humidité, et les vents hors du commun qui peuvent souffler… Les arbres peuvent facilement s’embraser et, puisque les forêts ne sont pas entretenues, c’est tout le pays qui peut se transformer en torche !
Les responsables de cette situation, ce sont les dirigeants politiques en charge de ce secteur au ministère de l’Agriculture, au Secrétariat d’Etat chargé des forêts. Depuis des années, ces gens ne font rien pour préserver nos forêts.

Filipa Soares :
Tous les ans, on fait le même constat, en réalisant qu’il faut investir dans la prévention. Pourquoi rien ne semble changer ?

Jaime Marta Soares :
D’après moi, c’est parce qu’il y a beaucoup d’incompétence chez ceux qui sont en charge de ce secteur.
Sur le terrain, il y a des gens qui font du bon boulot. Ce qu’il faudrait, c’est qu’on leur donne davantage de moyens et de liberté pour faire ce qu’ils font.
Les politiciens sont toujours prompts à faire des grands discours, mais la plupart d’entre eux ne connaissent rien à la réalité des choses.
Pour moi, la plupart de ceux qui ont été dans les gouvernements, et pas seulement dans l’actuel gouvernement, ceux qui avaient la charge du dossier des forêts ne connaissaient ou ne connaissent rien au sujet.

Filipa Soares :
Quels sont les moyens dont disposent les pompiers portugais ? Ces moyens sont-ils suffisants pour faire face aux incendies qui frappent le pays ?

Jaime Marta Soares :
Mettons de côté l’absence de prévention et le non-entretien des forêts.
S’il y a une chose dont les Portugais peuvent être fiers, c’est l’organisation de la protection civile. En matière de lutte contre les feux de forêts, c’est devenu très efficace.
Nous sommes au même niveau que les meilleurs en Europe et même dans le monde. Je pense que cette année, on est à peu près au top en terme d’organisation. Nous avons eu plus d’entraînement, plus d’exercices et aussi une meilleure coordination avec les autres forces comme la garde nationale républicaine et l’armée.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article