DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO : un bus de volontaires pris pour cible

monde

JO : un bus de volontaires pris pour cible

Publicité

Pas de trève pour la violence pendant les JO à Rio. Mardi soir, un bus qui transportait des volontaires et des journalistes couvrant les Jeux olympiques a été la cible de tirs. Deux vitres ont explosé.
Il n’y a pas eu de blessés graves, mais les témoins sont choqués

“J’ai juste été légérement blessé par un éclat de verre.
Cela aurait pu être pire”, raconte un jeune volontaire turc.

“Je dirais que c’est une arme de petit calibre qui a tiré sur le bus car le son n‘était pas celui d’une carabine, explique Sherryl Lee Michaelson, une journaliste américaine.

Avant même le début des JO de Rio, plusieurs équipes de journalistes ont été attaquées en pleine rue.

Samedi une balle a atteint le centre équestre olympique. Un journaliste a manqué de peu être blessé.
Il s’agissait apparement d’une balle perdue au cours d’un échange de coups de feu entre un gang et la police.
Le jour de l’ouverture des JO, deux personnes ont été tuées aux abord du stade de Maracana.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article