DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crimée: regain de tensions entre la Russie et l'Ukraine

monde

Crimée: regain de tensions entre la Russie et l'Ukraine

Publicité

Le drapeau ukrainien hissé sur les chars de l’armée. Selon des témoins des mouvements de troupe sont en cours à la frontière entre la Crimée et l’Ukraine. Lors d’une réunion avec les haut-gradés de l’armée, Petro Porochenko, le président ukrainien, a dit avoir “donné des instructions pour placer en état d’alerte des divisions des forces armées, de la garde nationale et des services de sécurité ukrainiens”.
Deux ans après le rattachement de la presqu’ile, la peur d’une escalade entre les deux voisins est de retour. Vladimir Poutine a demandé à son état-major de mettre sur pied un plan de lutte anti-terroriste “à la fronitère terrestre, en mer et dans l’air”. L’OTAN comme les Etats-Unis ont dit suivre avec inquiétude l‘évolution de la situation.

Au coeur des tensions l’arrestation par Moscou le week-end dernier de plusieurs groupes de personnes présentés comme des saboteurs terroristes travaillant pour Kiev. Filmé par la télévision russe, un homme visiblement blessé a confessé avoir été recruté par l’armée ukrainienne pour organiser des attaques contre des infrastructures en Crimée. Kiev dément mais Vladimir Poutine accuse les autorités ukrainiennes d‘être “passées à la terreur”.
Mercredi, Vladimir Poutine a estimé que dans ce contexte, une nouvelle rencontre prévue début septembre au “format Normandie”, c’est-à-dire avec M. Porochenko, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, n’avait “aucun sens”.
C’est par cette médiation qu’avaient été conclus en février 2015 les accords de Minsk pour un règlement politique du conflit, qui n’ont abouti jusqu‘à présent qu‘à une baisse d’intensité des combats dans l’Est de l’Ukraine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article