DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : des officiers ou des proches de Gülen cherchent à fuir

monde

Turquie : des officiers ou des proches de Gülen cherchent à fuir

Publicité

Après une forte vague d’arrestations ou de limogeages dans les institutions en Turquie, certains fonctionnaires cherchent à passer à travers les mailles du filet. C’est le cas notamment de deux attachés militaires de l’ambassade turque en Grèce. Ils ont été rappelés à Ankara, en vain… Comme d’autres officiers de l’Etat major envoyés à l‘étranger, ils ont choisi de ne pas regagner leur pays, et sont en fuite.

“Ces deux colonels ont quitté la Grèce le 6 août avec leurs familles en direction de l’Italie à bord d’un ferry à Igoumenitsa. C’est ce que les autorités grecques nous ont confirmé”, précise le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu, qui qualifie par ailleurs les deux hommes de “traîtres”.

En Bulgarie, c’est un homme d’affaires turc qui a été renvoyé en Turquie mercredi. Il séjournait depuis six mois en Bulgarie sans papiers, a précisé le ministère de l’Intérieur.
Son expulsion a suscité l’indignation de militants des droits de l’Homme, qui ont accusé Sofia d’avoir plié face au puissant voisin turc.
L’homme, âgé de 43 ans, est réputé proche du prédicateur Fettulah Gülen, qu’Ankara accuse d’avoir ourdi le putsch survenu mi-juillet.

Un total de 216 soldats, dont neuf généraux, sont toujours en fuite.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article