DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

West Side Story : point de vue de metteur en scène


musica

West Side Story : point de vue de metteur en scène

En partenariat avec

Dans cette interview pour Musica, Philip Wm. McKinley, metteur en scène du West Side Story créé au festival de Pentecôte de Salzbourg, évoque pour nous ce qui selon lui, différencie opéra et comédie musicale.

“Quand c’est un opéra, vous chantez le texte, indique-t-il. Dans le monde de la comédie musicale, les comédiens disent le dialogue et quand les émotions deviennent trop fortes, ils ne peuvent plus parler et ils commencent à chanter et quand les émotions deviennent trop fortes pour être chantées, ils dansent, poursuit le metteur en scène.
Ensuite, une fois que le sentiment a été libéré par la danse, on recommence, puis une autre chanson débute et on grimpe de nouveau sur cette montagne en passant de la parole, au chant, puis à la danse,” dit-il.

“Travailler pour le festival de Salzbourg et y monter la première comédie musicale, ça me faisait peur, reconnaît par ailleurs, Philip Wm. McKinley. Mais je vais vous dire comment cela s’est passé – c’est une histoire merveilleuse – : j‘étais venu ici pour une première, j’ai rencontré Cecilia et on a déjeuné ensemble, on a discuté en réalité d’un projet différent, d’un projet de concert pour elle, raconte-t-il avant d’ajouter : Et pendant qu’on parlait de cela, je lui ai demandé : “Qu’est-ce que vous aimeriez faire ?” Et elle m’a répondu : “J’aimerais faire West Side Story, mais je n’ai jamais trouvé de metteur en scène qui voulait se lancer” et je lui ai dit : “Eh bien, vous l’avez trouvé !”

Enfin, le metteur en scène tient à souligner sa collaboration fructueuse avec Gustavo Dudamel et ses musiciens : “Travailler avec Maestro Dudamel et son orchestre, c’est un cadeau exceptionnel que l’on reçoit très, très rarement dans le monde de la comédie musicale, indique-t-il. Ce n’est pas seulement le fait qu’il y ait 45 musiciens, c’est aussi que ces musiciens ont quelque chose de spécial – je crois que c’est à cause de leur parcours parce qu’ils sont passés dans des orchestres de jeunes – : en fait, quand ils jouent cette musique, la beauté de leur âme nous apparaît,” assure-t-il.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Operalia : la magie Domingo opère à Guadalajara

musica

Operalia : la magie Domingo opère à Guadalajara