DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cannes : polémique sur l'interdiction du burkini

monde

Cannes : polémique sur l'interdiction du burkini

Publicité

Interdiction des burkinis sur les plages de Cannes jusqu‘à la fin du mois.
La décision de la municipalité fait des vagues.

Plusieurs associations de défense des droits de l’homme estiment que l’arrêté municipal ne fait qu’entretenir un climat de tensions. Elles vont engager une action en justice.

Le maire, son arrêté et la loi

Le maire, lui, défend sa décision, tout en s’en prenant à celles qui portent ces maillots de bain.

La provocation, ce n’est pas l’arrêté. La provocation, elle vient de ceux qui mettent ce type de tenue, qui sont de vrais uniformes. Je crois que certaines personnes peut-être le font de bonne foi, il faut alors leur expliquer. Il y a quelques provocateurs.
David Lisnard, maire de Cannes

Un responsable de la mairie a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’interdire le port de signes religieux à la plage” mais “les tenues ostentatoires qui font référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre“.

La décision municipale prévoit une amende de 38 euros pour les contrevenantes.

Dans le droit français, c’est le port du voile intégral qui est interdit dans l’espace public, autrement dit, la tenue destinée à dissimuler son visage. Le burkini n’entre donc pas dans le champ d’application de la loi.

>> Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public

Burkini ou contre

Cette interdiction est “ridicule“, estime une jeune femme portant précisément un voile sur la plage. “Je vois des personnes toute nues et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas s’habiller. On fait ce qu’on veut, non ?, s’insurge-t-elle. Encore à l‘école, je peux respecter le principe de laïcité. Mais dans les plages, quand même, c’est grave !

Je pense que ce n’est pas illégal, que tout le monde a le droit d’accéder à la plage puisque c’est un lieu public“, reconnaît une touriste parisienne. “En même temps, ajoute-t-elle, si on pense aux droits des femmes, si on accepte de plus en plus de choses, alors c’est un peu une régression.“.

La “journée burkini” annulée

Il y a quelques jours, une polémique était née dans les Bouches-du-Rhône quand une association avait prévu une sortie réservée aux femmes en burkini. L‘événement avait finalement été annulé (voir ici)

- avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article