DERNIERE MINUTE

Explosions en Thaïlande : un drame de mauvais augure pour le tourisme

Une série d'explosions a fait au moins quatre morts et plusieurs blessés, en ciblant des lieux touristiques très prisés.

Vous lisez:

Explosions en Thaïlande : un drame de mauvais augure pour le tourisme

Taille du texte Aa Aa

Avec au moins deux morts et vingt-et-un blessés à déplorer, Hua Hin est la ville thaïlandaise la plus touchée par la série d’explosions.

allviews Created with Sketch. Point of view

"On est venu ici en vacances, on ne s'attendait pas à ça."

Touriste finnois Témoin des explosions de Huan Hin

Parmi les victimes à l’hôpital : neuf touristes étrangers, qui ont reçu ce vendredi la visite de la ministre du tourisme et des sports.

Un voyageur italien se trouvait à quelques mètres de la première explosion dans la station balnéaire : “Il y avait du sang, des gens qui criaient, d’autres blessés, une personne morte, les gens s’enfuiyaient, pleuraient, s‘évanouissaient, d’autres ne savaient juste pas quoi faire. Quelqu’un m’a aidé (…) puis la police est arrivée et on m’a emmené à l’hôpital“.

Comme lui, de nombreuses personnes se trouvaient sur la plage ce jeudi soir, lors du premier double attentat, notamment pour célébrer l’anniversaire de la reine de Thaïlande. Un autre double attentat a eu lieu dans la ville ce vendredi matin.

Bien sûr, c’est très triste. On est venu ici en vacances et on ne s’attendait pas à ça, raconte un touriste venu de Finlande. Maintenant c’est très étrange, toutes les rues sont vides et les gens sont effrayés par ce qu’il s’est passé.

Ces attaques sont un coup dur pour le secteur du tourisme, qui espérait 32 millions de visiteurs cette année afin de redresser l‘économie du pays.

Aucun des attentats n’a pour l’heure été revendiqué, ce qui n’est pas inhabituel en Thaïlande, où les conflits commerciaux et politiques se règlent souvent par des jets d’explosifs. “Ce n’est pas une attaque terroriste. C’est juste du sabotage local“, a assuré le porte-parole de la police locale Piyapan Pingmuang lors d’une conférence de presse à Bangkok.

La dernière attaque d’ampleur en Thaïlande date d’août 2015, lorsque vingt personnes, dont des touristes chinois, avaient péri dans l’explosion d’une bombe en plein coeur de Bangkok.

_ avec AP_