DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cuba ne sait plus comment accueillir ses touristes

focus

Cuba ne sait plus comment accueillir ses touristes

Publicité

Cuba, une île au soleil, une histoire et une culture uniques.
La plus grande île des Caraïbes est très appréciée des touristes, près de 3,5 millions d‘étrangers ont visité Cuba en 2015, soit 17,4% d’augmentation par rapport à l’année précédente, et ce nombre devrait continuer à augmenter cette année.

Daniel Castellanos est chauffeur de taxi à La Havane; depuis 20 ans il transporte des touristes au volant de sa Buick de 1959.

“Les touristes me disent qu’ils aiment Cuba en raison de notre esprit de famille, notre joie de vivre et notre serviabilité et aussi parce que Cuba est un pays tranquille.”

Manuel Marrero Cruz, le ministre cubain du Tourisme accueille son homologue canadien Bardish Chagger lors du “salon du tourisme international de Cuba”: http://www.fitcuba.com/en/fit-cuba/presentacion/

Les Canadiens représentent le plus grand nombre de touristes à Cuba chaque année.

Cuba espère attirer aujourd’hui de nombreux touristes asiatiques.

“Le tourisme chinois ne cesse de croître chaque année explique le ministre du Tourisme. Et le fait d’avoir aujourd’hui des vols d’Air China y contribue. Mais nous devons encore consolider la commercialisation.”

Les Français Antoine Elzière et Pierre Boudot-Lamotte connaissent bien l‘île. Ils ont lancé leur propre magazine “Destination Cuba” dédié aux divers plaisirs que l‘île a à offrir. Pour eux, c’est un lieu unique.

“Quand on est à Cuba, on a l’impression d‘être dans un film. On a l’impression d‘être dans une séance de cinéma. Cuba est absolument magnifique au niveau de l’architecture, c’est splendide. Les Cubains sont adorables, très chaleureux. Il y a de la musique partout. Il y a également une mer absolument fantastique.”

Varadero et ses plages sont désormais accessibles par vols charter en provenance de nombreux pays européens. La capacité d’hébergement a déjà atteint sa limite et les prix ont doublé.

Booster l’industrie touristique, c’est l’objectif de Cuba avec ses 126 projets hôteliers à travers le pays. Pour certains, cette frénésie risque de mettre en péril l’authenticité de l‘île.

“La question qui se pose aujourd’hui, c’est cet engouement souligne Pierre Boudot-Lamotte : n’est-il pas le résultat d’une anxiété et d’une inquiétude par rapport au développement de Cuba qui en s’ouvrant à son grand voisin américain, risque effectivement de niveler un petit peu ses valeurs ?”

Résultat du rapprochement entre Washington et La Havane, un afflux de touristes américains. Leur nombre devrait augmenter encore avec l’assouplissement des règles régissant les voyages décrétés par
l’administration de Barack Obama bien que l’interdiction de voyager à Cuba en tant que simple touriste demeure

Daniel et son taxi sont prêts à les accueillir.

“Nous croyons que tout cela va bientôt changer et que les citoyens américains seront autorisés à venir ici, pour découvrir Cuba. Nous pensons que, dans les prochaines années, ou dans les prochains mois, le tourisme américain va se développer.”

Signe d’une nouvelle ère à Cuba, la maison française Chanel a organisé son premier défilé dans l‘île. Le Cuba d’Ernest Hemingway pourrait bientôt n‘être qu’un lointain souvenir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article