DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'agresseur du train suisse n'était a priori pas un terroriste

monde

L'agresseur du train suisse n'était a priori pas un terroriste

Publicité

Une des six victimes de l’attaque du train en Suisse est décédée des suites de ses blessures.

L’homme qui avait mis le feu au wagon avant de poignarder les passagers et mort lui aussi dimanche matin à l’hôpital sans que la police ait pu l’interroger.

Un porte-parole de la police du canton de Saint-Gall explique que la question du mobile reste entière.

“A l’heure où nous parlons nous ne considérons pas qu’il s’agit d’une attaque terroriste, motivée politiquement ou xénophobe” explique ainsi Hanspeter Kruesi. “Rien n’indique que cela le soit. Rien n’indique non plus qu’il s’agisse d’un crime passionnel. Nous n’avons aucune information sur le mobile. De ce que nous savons, il a agi seul.”

Les enquêteurs disposent d’un enregistrement vidéo où l’assaillant apparaît armé d’un couteau et verse du liquide inflamable.

L’agresseur était un Suisse de 27 ans, il n’avait pas de casier judiciaire et n‘était pas d’origine étrangère.

L’homme résidait dans un canton proche de Saint-Gall et son domicile a été perquisitionné par la police.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article