DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Chine met en orbite le premier satellite quantique

monde

La Chine met en orbite le premier satellite quantique

Publicité

Une première mondiale pour la Chine. Pékin a lancé dans la nuit de lundi à mardi le premier satellite quantique baptisé Mozi. Il a été mis en orbite par une fusée, lancée depuis le désert de Gobi.

Objectif : bâtir un système inviolable de communications cryptées, impossible à pirater.

Pour la première fois, un système de communications utilise des photons, des particules fondamentales du champ électromagnétique.

“Ces expériences vont tester l’efficacité du quantum dans l’espace et vont répondre aux interrogations d’Einstein il y a un siècle à propos de la théorie quantique, explique Bai Chunli, président de l’Académie chinoise des sciences. Donc c’est très important du point de vue de l’expérience et de la théorie.”

Les photons envoient des clés de cryptage pour le décodage de l’information. Les données des photons sont impossibles à intercepter. Toute tentative d’espionnage provoquerait en effet leur autodestruction.

“Je félicite tout le monde pour cette magnifique réalisation : en lançant le premier satellite quantique, ils nous aident à développer les nouvelles technologies, les nouveaux savoirs, explique Jörg Schmiedmayer, physicien autrichien à l’Université de technologie de Vienne. Notre société est entièrement fondée sur ces nouveaux développements. Et pour le bon développement des sociétés, nous avons besoin de tout ce qui peut nous aider.”

La Chine prend donc une grande longueur d’avance dans cette technologie en plein essor. Mais les Etats-Unis et le Japon sont aussi dans la course. Au pays du quantique, comme dans tous les pays, la concurrence est rude.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article