DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Opération Bikini", plus que 15 jours à Paris

monde

"Opération Bikini", plus que 15 jours à Paris

Publicité

Si vous voulez prendre un bain de fraîcheur et à la fois faire un plongeon dans le passé récent faites un saut à la Galerie Joseph dans le Marais.

Jusqu‘à la fin du mois d’août, des photos et des modèles vintage nous immergent dans une époque estivale où le deux- pièces n‘était pas le maillot le plus porté, loin de là.

Le pionnier à qui nous devons le bikini Louis Réard était plus un homme de marketing aux idées de génie qu’un homme d’affaires; il fit plusieurs fois faillite.

Le 1er juillet 1946, à quatre jours de la présentation de sa collection de deux- pièces lors du concours de la plus jolie baigneuse à la piscine Molitor de Paris, tous les journaux consacrent leur Une
à l’atoll de Bikini où a eu lieu le premier d’une série d’essais nucléaires menés par les Américains, une fois le territoire delogé des ses habitants. Déclic pour Louis Réard qui dépose aussitôt sa marque car comme vantait son slogan, son bikini “est un bombe anatomique” mais il fera l’effet d’une bombe à retardement.

Car personne, ou presque, n’ose porter ce bikini qui pour la première fois laisse le nombril à l’air car c’est là toute la différence, il y avait déjà auparavant des maillots deux-pièces mais avec des culottes très montantes et des soutiens-gorge plus enveloppants. Or les premiers bikinis sont aussi exigus que ceux d’aujourd’hui

Selon la légende, la seule qui accepta de porter ce deux-pièces pour sa présentation officielle fut une danseuse nue de 19 ans, Micheline Bernardini qui officiait au Casino de Paris. L’autre version, moins scandaleuse, est que Réard l’avait choisie pour son physique de rêve et parce qu’il aimait faire appel à des vedettes ou des starlettes, en bon génie de la “com”. Et clin d’oeil suprême aux sirènes de la presse, sûr de faire déjà le “buz”, le bikini porté par Micheline Bernardini est fait d’un tissu à l’imprimé de titres de journaux!

Restait à convaincre le plus grand nombre dans une Europe encore plus divisée qu’aujourd’hui où le bikini fut interdit en France sur les plages de l’Atlantique, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, au Portugal et en Italie comme l’atteste une photo de l‘éxposition où une femme en bikini fait l’objet d’un procés-verbal à Rimini, en 1957.

Réard, qui incite les femmes à “changer de maillot comme on change de robe” engage même une débutante Brigitte Bardot, pour une de ses publicités, avant qu’elle ne séduise le monde entier en bikini sur la Croisette à Cannes- puis dans Et Dieu crea …la femme et par là même, le mythe Bardot. La chanson Itsy bitsy, petit bikini contribuera
à le mettre sur toutes les lèvres et sur toutes les femmes à partir des années 70.

Et pour ses 70 ans, le sable des plages et non plus celui de la traversée du désert, est désormais le terrain où le bikini règne.

Opération Bikini

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article