DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : l'ONU fait part de son "trouble" après le bombardement meurtrier d'un hôpital

monde

Yémen : l'ONU fait part de son "trouble" après le bombardement meurtrier d'un hôpital

Publicité

Encore un hôpital bombardé et encore une enquête. La coalition arabe au Yémen, sous commandement saoudien va donc mener elle-même des investigations après son pilonnage meurtrier d’un dispensaire de Médecins sans frontières lundi. 14 personnes ont été tuées et 19 autres blessées selon un dernier bilan.

Les Nations Unies ont fait part de leur inquiétude.

“Le secrétaire général note que les parties en présence au Yémen ont endommagé ou détruit plus de 70 centres de soins dont trois dispensaires de Médecins Sans frontières, a déclaré la directrice du service d’information des Nations Unies Alessandra Vellucci. Il est profondément troublé par l’intensification des frappes aériennes et la poursuite des combats sur le terrain et les pilonnages, en particulier dans les régions habitées.”

Il s’agit de la troisième frappe aérienne faisant des victimes civiles depuis samedi dernier. Cet hôpital de MSF est situé à Abs, dans une province du nord aux mains des rebelles. Les équipes médicales n’osent pas évacuer les blessés, par crainte de nouveaux bombardements.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article