DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rio : les nageurs américains ont inventé leur agression

monde

Rio : les nageurs américains ont inventé leur agression

Publicité

Les nageurs américains avaient tout inventé. Ils n’ont pas été agressés à Rio par de faux policiers armés, comme ils le prétendaient.

Ils ont en réalité eu une altercation avec le vigile d’une station service. La police brésilienne a diffusé jeudi soir les images de vidéosurveillance qui tendent à valider cette thèse.

En rentrant d’une soirée arrosée au club France, les quatre nageurs se sont arrêtés dans une station pour aller aux toilettes. Sous l’effet de l’alcool, ils ont vandalisé les lieux, cassant notamment la porte des WC.

L’agent de sécurité a bien sorti son arme à feu, mais afin de dissuader les sportifs de partir avant l’arrivée de la police. Ils ont finalement proposé 100 reals brésiliens et 20 euros de dédommagement.

Le chef de la police de Rio explique que le pistolet avait été pointé sur eux parce que l’un des nageurs se montrait agité mais qu’il n’a pas été utilisé.

Un peu plus tôt, les organisateurs des Jeux Olympiques ont tenté d‘éteindre la polémique.

“Il faut comprendre que ces jeunes essayaient de s’amuser, a déclaré leur porte-parole Mario Andrada. Parfois, on fait des choses que l’on regrette ensuite. Ils ont fait une erreur, cela arrive.”

Passant du statut de victimes à celui d’accusés, Ryan Lochte, James Feigen, Jack Conger et Gunnar Bentz pourraient être poursuivis pour “dénonciation mensongère de délit” et “dégradation de biens privés”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article