DERNIERE MINUTE

La police mexicaine accusée d'avoir exécuté sommairement 22 civils

La police mexicaine aurait exécuté sommairement 22 civils à Tanhuato l’année dernière.

Vous lisez:

La police mexicaine accusée d'avoir exécuté sommairement 22 civils

Taille du texte Aa Aa

La police mexicaine aurait exécuté sommairement 22 civils à Tanhuato l’année dernière.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Des actes de violences ont entraîné la mort arbitraire de 22 civils."

Luis Raul Gonzalez Président de la commission nationale mexicaine des droits de l'homme

La commission nationale des droits de l’homme accuse les forces de l’ordre d’avoir fait un usage excessif de la force lors d’une opération menée contre le cartel “nouvelle génération” dans l’Etat de Michoacan. L’opération anti-drogue a fait, au total, 43 morts, dont un policier.

Luis Raul Gonzalez, Président de la commission nationale mexicaine des droits de l’homme a déclaré :“l’enquête révèle que des actes en violation des droits de l’homme ont été commis par des agents de la poilice fédérale. Ces actes de violences ont entraîné la mort arbitraire de 22 civils.”

La police est également accusée d’avoir modifié la scène en déplaçant des cadavres et en disposant près d’eux «des armes à feu de manière délibérée», pour corroborer sa version des faits.

La Commission de sécurité nationale a tenu à défendre l’actions de ses agents, en affirmant que l’utilisation des armes était nécessaire et proportionnée à la menace.

Avec agences