DERNIERE MINUTE

Dreamliner : le cauchemard continue pour Boeing

La compagnie aérienne nippone ANA a cloué sa flotte de B787 au sol après des signes de corrosion sur des réacteurs Rolls-Royce.

Vous lisez:

Dreamliner : le cauchemard continue pour Boeing

Taille du texte Aa Aa

La fiabilité du Dreamliner de l’Américain Boeing se retrouve une nouvelle fois remise en question.

La compagnie japonaise All Nippon Airways, qui, avec 45 appareils, opère la plus grande flotte de Dreamliners au monde, a décidé de clouer au sol sa flotte de B787 équipés de réacteurs Rolls-Royce, du fait de signes de corrosion provoquant des vibrations en vol.

L‘équipementier britannique a assuré travailler en étroite collaboration avec ANA pour rectifier le problème. Rolls-Royce, qui dispute le marché des moteurs du Dreamliner à l’Américain General Electrics, a beaucoup à perdre. Il fournit actuellement 40% des réacteurs du B787.

La gestation du Dreamliner a été entachée de problèmes techniques qui ont contraint Boeing à repousser sa mise service de 2008 à 2011.

En 2013, la surchauffe de ses batteries au lithium avait provoqué plusieurs incendies au sol. Fuite de carburant, problèmes de freinage, givrage des moteurs… Le Dreamliner, avion de rêve, est devenu le cauchemard de Boeing.