DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Séisme en Italie : dans les vestiges, de nouvelles victimes

monde

Séisme en Italie : dans les vestiges, de nouvelles victimes

Publicité

Un bilan provisoire fait état de 247 morts et près de 400 blessés dans le séisme qui a secoué le centre de l’Italie la nuit dernière.

Dans les régions des Marches et de Latium situées près de l‘épicentre, plusieurs villages ont été en partie détruits ; celui d’Amatrice l’a été au trois-quarts. Dans cette commune touristique, plus d’une centaine de corps ont été extirpés des immeubles et maisons en ruines, et les recherches se poursuivent. Des tentes ont été montées pour héberger les centaines de familles qui se retrouvent sans domicile.

Les secouristes sont à pied d‘œuvre pour trouver la trace de survivants. Le dispositif de secours “n’a pas été ralenti“, a précisé le chef de la sécurité civile. Quatre-vingt personnes sont notamment recherchées dans les décombres de l’Hotel Roma, un lieu emblématique d’Amatrice.

Le président du Conseil des ministres italien Matteo Renzi s’est rendu sur place. Il a déclaré : “le moment est venu pour les italiens de montrer leurs émotions. Nous, les Italiens, somme bons dans la dispute et la polémique, mais face à la douleur, l’Italie montre son meilleur côté. Nous devons tous être fiers de nos pompiers, des officiers de l’armée et des agents de la protection civile.

L‘épicentre du séisme, de magnitude six sur l‘échelle de Richter, a été localisé près de Norcia, à 150km au nord-est de Rome, où la secousse a été ressentie. Plus de deux-cent répliques ont été enregistrées, certaines très puissantes.

C’est la plus grande catastrophe naturelle en Italie depuis le séisme d’Aquila en 2009, qui avait fait 300 morts à une cinquantaine de kilomètres d’Amatrice.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article