DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Zimbabwe : affrontements entre la police et l'opposition

monde

Zimbabwe : affrontements entre la police et l'opposition

Publicité

Au Zimbabwe, l’opposition ne désarme pas. Nouvelle manifestation à Harare la capitale vendredi pour réclamer une réforme électorale et nouveaux affrontements avec la police. Le rassemblement organisé par 18 partis d’opposition avait pourtant été autorisée. Mais les forces de l’ordre n’ont pas laissé les manifestants se rassembler, utilisant gaz lacrymogènes et canons à eau.

“On ne sait pas quand cela va évoluer et vers quoi dit Morgan Tsvangirai, l’un des leader de l’opposition. Mais ce que je peux vous assurer c’est que la colère du peuple est très profonde, son désespoir aussi. Et à mon avis, cela ne pas pas s’arrêter.”

Depuis plusieurs semaines, le Zimbabwe connaît un mouvement de contestation anti-Mugabe. Le président, 92 ans et au pouvoir depuis 1980, est candidat à sa propre succession en 2018.
Les manifestants, principalement issus de la société civile, réclament son départ, ils l’accusent notamment d‘être à l’origine de la faillite économique du pays.

Pour l’heure le gouvernement ne montre pas de signes de faiblesse et déploie la police à chaque rassemblement.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article