DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis: les hésitations de Trump sur l'immigration illégale

monde

Etats-Unis: les hésitations de Trump sur l'immigration illégale

Publicité

Quelle ligne tenir sur l’immigration clandestine pour Donal Trump ? Depuis le début de sa campagne, il avait tenu des propos très durs sur l’immigration clandestine, affirmant que sous une présidence Trump l’expulsion des plus de 11 millions de sans-papiers vivant aux Etats-Unis ne serait pas négociable. Il y a quelques jours, il déclarait pourtant vouloir adoucir sa politique en la matière car “nous ne voulons pas faire de mal aux gens”.Puis il a expliqué que les sans-papiers n’ayant pas commis de délit grave pourraient rester en échange du paiement d’arriérés d’impôts, et sans accès à la citoyenneté.
La déclaration a jeté un froid dans le monde conservateur où la moindre suggestion de régularisation est frappée d’anathème. Samedi, lors d’un meeting dans l’Iowa, le milliardaire à fait volte-face, de nouveau. “Le premier jour de mon mandat, je vais expulser les immigrés criminels clandestins – ce qui inclut les centaines de milliers immigrés illégaux criminels libérés par l’administration Obama clinton.”
Le renvoi des immigrés criminels, membres de gangs ou de cartels est déjà la politique d’Obama ou des républicains modérés. Difficile donc de comprendre le projet du candidat. Le seul document publié sur ce sujet par son équipe date d’août 2015.
Donald Trump reste en moyenne 6,3 points derrière Hillary Clinton dans les sondages.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article