DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La culture italienne au service de la reconstruction

monde

La culture italienne au service de la reconstruction

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Des églises, des villages entiers détruits, comme à San Lorenzo et Sant’Angelo, près d’Amatrice, région la plus touchée par le tremblement de terre.
La catastrophe est responsable de la mort de 290 personnes.
Mais alors que les recherches se poursuivent, le problème de la reconstruction se pose. Comment financer les travaux ?
Le ministre de la culture, Dario Franceschini a appelé les italiens “ à se rendre au musée en signe de solidarité avec les victimes du séisme”. L’appel a été relayé sur Twitter avec le #museums4italy.

Les recettes des dimanches de tous les musées publics en Italie serviront à la reconstruction. De nombreux musées privés se sont portés volontaires.

A Sant’ Angelo, à 15 kilomètres d’Amatrice, l‘église et le cimetière ne sont plus que gravats. Mario Feliziani, le président de l’association culturelle locale AIPS, ne peut que constater les dégâts. “ La partie ancienne du cimetière du village Sant’Angelo où nous-nous trouvons en ce moment est presque complètement détruite. Vous pouvez voir que les cercueils et l‘église de la Madonne de Galaure ont été presque complètement rasés. “

Des secouristes sont applaudis alors qu’ils parviennent à extirper la statue de la Madone de Galaure des décombres du cimetière.
“Cette situation est tragique, nous avons tout perdu. Cette Madone nous redonne espoir, l’espoir que les choses aillent mieux. “ confie Franco Paoletti, un habitant du village.

Selon le ministère de la culture, 293 bâtiments historiques et culturels dans un rayon de 20 km autour l‘épicentre du tremblement de terre ont été endommagées.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article