DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Brotherhood", dernier volet de la trilogie de Noel Clarke


cinema

"Brotherhood", dernier volet de la trilogie de Noel Clarke

Noel Clarke signe le dernier volet de sa trilogie avec “Brotherhood”. Le réalisateur et scénariste britannique est déjà l’auteur de “Kidulthood” et “Adulthood”. Cette fois, le personnage principal, Sam, se confronte à de nouvelles réalités, et va faire appel à ses vieux amis.
“J’avais envie d’offrir une fin heureuse à ces personnages et à leur histoire”, explique Noel Clarke. “C‘était important de laisser les gens grandir en même temps que le film. Ceux qui avaient 15 à 25 ans en ont aujourd’hui entre 25 et 35, et ils peuvent faire le lien avec les épisodes précédents”.
Noel Clarke campe à nouveau Sam, le gangster de l’Ouest londonien, incarcéré pour meurtre dans le premier volet de la trilogie, et poursuivi par la famille de la victime dans le second, à sa sortie de prison.

Ce dernier épisode a été tourné en seulement 20 jours, avec un budget serré.
“On prépare tout, à 100 %”, décrit le réalisateur. “Tout était calé en amont, prêt à tourner, et ensuite on s’adaptait. Si on allait quelque part et que ce n‘était pas comme on voulait, on trouvait une solution, et c’est comme ça qu’on a fonctionné tout le temps. On a tourné plein de séquences, j’avais suffisamment de matière, et quand on était satisfaits d’une scène, je disais : “c’est bon, on y va!”. C’est quelque chose qui nous ramenait quelques années en arrière, quand on devait filmer avec un petit budget, et on était plutôt bons dans ce genre de situation. Donc on savait où on allait, et comment affecter l’argent”.
“Brotherhood” sort ce lundi sur grand écran au Royaume-Uni.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Jason Statham de retour dans "Mechanic Resurrection"

cinema

Jason Statham de retour dans "Mechanic Resurrection"