DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Explosion à Bruxelles: les cinq suspects relâchés

monde

Explosion à Bruxelles: les cinq suspects relâchés

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les cinq personnes arrêtées dans les environs de l’Institut national de de criminologie (INCC), à Neder-Over-Heembeek au nord de Bruxelles, après l’explosion survenue cette nuit, ont été remises en liberté. Aucune inculpation n’a eu lieu. Le parquet belge privilégie la piste de l’incendie volontaire, écartant pour le moment la piste terroriste.

Lors d’une conférence de presse, tenue ce lundi, Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles a déclaré:
“ Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête pour incendie criminel.
Il s’agit clairement d’un acte d’origine criminelle. La piste terroriste n’est pas confirmée pour le moment. Le lieu n’a pas été choisi au hasard. L’Institut national de criminologie est un lieu d’expertise judiciaire, rattaché à la justice belge, qui dispose d’informations sensibles concernant plusieurs enquêtes en cours “.

Il était environ 2h du matin,quand une voiture bélier a pénétré dans l’enceinte de l’Institut, franchissant plusieurs grillages, avant qu’un ou plusieurs de ses occupants ne déclenchent un engin explosif près des laboratoires. Le bâtiment était vide.Personne n’a été blessé, mais les dégâts matériels sont importants.

Avec agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article