DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mort du porte-parole de l'EI

monde

Mort du porte-parole de l'EI

Publicité

Le groupe État islamique a annoncé via son agence Amaq, la mort de son porte-parole, Abou Mohammed al-Adnani.

Ce jihadiste syrien a été tué près dans la province d’Alep en inspectant des opérations militaires, toujours selon l’agence de propagande.

Un responsable américain a annoncé sous couvert d’anonymat qu’un chef du groupe jihadiste avait été tué ce mardi au nord d’Alep par une frappe de la coalition internationale, sans préciser s’il s’agit ou non du porte parole de l’EI.

En juin 2014, Abou Mohamed al-Adnani annonçait dans un enregistrement audio la “restauration du Califat” et la désignation de son chef Abou Bakr al-Baghdadi comme “calife”

Quelques mois plus tard, il appelait les partisans de Daech à commettre des attaques dans leur pays, en “par tous les moyens”, à l’aide de couteaux ou véhicules, ce qui aurait inspiré plusieurs loups solitaires, en France notamment.

Il était considéré par plusieurs services de renseignement comme le “ministre des attentats” de l‘État islamique, chargé de superviser les campagnes de terreur.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article