Stress au Gabon dans l'attente des résultats de la présidentielle

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Stress au Gabon dans l'attente des résultats de la présidentielle

<p>Le vainqueur l‘élection présidentielle gabonaise devait être connu ce mardi soir. La nuit est tombée depuis plusieurs heures à Libreville, et il n’en est rien. </p> <p>Le pays retient son souffle et la tension se fait sentir. Les forces anti-émeutes sont déployées dans les rues de la capitale. L’ambassade française recommande à ses citoyens d‘éviter tout déplacement. </p> <p>Deux candidats se sont déjà déclarés vainqueurs:</p> <p>Ali Bongo Ondimba, qui brigue un deuxième septennat mais dont la famille règne sur ce pays pétrolier d’Afrique centrale depuis un demi-siècle, pourrait perdre le scrutin à un tour malgré le traitement favorable accordé par les médias nationaux. Ali Bongo, qui a succédé à son père Omar, a revendiqué la victoire dimanche, le lendemain du vote. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Merci pour votre soutien, c’est avec sérénité et confiance dans les Citoyens Gabonais que nous attendons l’annonce de notre victoire ! 3/3</p>— Ali Bongo Ondimba (@PresidentABO) <a href="https://twitter.com/PresidentABO/status/769975843682717702">28 août 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Son principal opposant, Jean Ping, a fait la même chose. Son équipe de campagne évoque ce mardi une avance de 60.000 voix sur Ali Bongo“qui sera “impossible à rattraper” sauf “fraude massive”. Ce dont s’accusent mutuellement les deux parties.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">J'appelle solennellement le président sortant Ali Bongo à se plier au verdict des urnes et à reconnaître sa défaite. <a href="https://twitter.com/hashtag/Gabon?src=hash">#Gabon</a></p>— Jean Ping (@pingjean) <a href="https://twitter.com/pingjean/status/770224846278197248">29 août 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La mission des observateurs de l’Union européenne a félicité les électeurs gabonais mais critiqué le manque de transparence des institutions électorales.</p>