DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Washington s'inquiète des opérations militaires turques en Syrie

monde

Washington s'inquiète des opérations militaires turques en Syrie

Publicité

L’offensive turque vise au moins autant l‘État islamique que les milices arabo-kurdes. Celles-ci sont les alliées des Etats-Unis dans la lutte contre les jihadistes, mais Ankara considère qu’il s’agit de terroristes.

La Turquie exige que les combattants kurdes syriens se retirent à l’Est de l’Euphrate.

Ce lundi le conseiller pour la sécurité du président américain a condamné les frappes turques sur les alliés des Etats-Unis.

“Nous sommes opposés aux efforts de poursuivre vers le sud et d’engager des actions contre les Forces démocratiques syriennes” a déclaré Ben Rhodes. “Cela compliquerait nos efforts pour constituer un front uni contre l‘État Islamique.”

À la mi-août, les Forces démocratiques syriennes, appuyées par la coalition internationale, avaient chassé les jihadistes de l‘État islamique de la ville de Minbej.

La moitié de la population est depuis revenue dans la ville.

“La vie est redevenue normale” raconte ainsi un habitant. Les étales du marché sont à nouveau là après cette longue période difficile où nous avons vécu assiégés”.

Minbej est situé au nord de la Syrie et servait de point de passage pour l’approvisionnement de Raqqa, la principale ville aux mains de l‘État islamique qui se trouve plus au sud du pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article