DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourparlers de paix historiques entre gouvernement birman et ethnies rebelles

Au Myanmar, les groupes rebelles et le gouvernement entament des négociations de paix historiques pour en finir avec presque 70 ans de conflits.

Vous lisez:

Pourparlers de paix historiques entre gouvernement birman et ethnies rebelles

Taille du texte Aa Aa

Faire la paix avec les différents groupes rebelles du pays, c’est l’objectif de ce grand rassemblement dans la capitale administrative birmane. La prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, au pouvoir depuis fin 2015, en a fait sa priorité. A Naypyidaw, elle a donc rassemblé pas moins de 700 représentants de 17 groupes rebelles pour discuter jusqu’au week-end.

“Ceci est une occasion unique pour nous d’accomplir une grande tâche qui restera comme un point de repère tout au long de notre histoire. Saisissons cette occasion magnifique, avec la sagesse, le courage et la persévérance, de créer un avenir lumineux.”

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui participe aux pourparlers, a évoqué un rassemblement “historique” pour le pays en pleine transition démocratique.

Quant au chef de l’armée, Min Aung Hlaing, il a rappelé que “les militaires et les membres des groupes ethniques armés ont souffert directement de toutes les guerres, dans le pays, y sacrifiant leurs vies. Il faut mettre fin définitivement à cette violence “.

Le Myanmar est le théâtre de conflits ethniques depuis son indépendance de l’Empire britannique en 1948. De nombreuses minorités ont pris les armes pour exiger plus d’autonomie.

Après des décennies de pouvoir militaire, la Birmanie est en plein développement économique. Mais les régions rebelles du nord et de l’est, connues pour leurs précieuses ressources naturelles, continuent d‘échapper au pouvoir central.