DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gabon : l'UE dénonce une anomalie dans le résultat des présidentielles

monde

Gabon : l'UE dénonce une anomalie dans le résultat des présidentielles

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Alors que Bruxelles dénonce une anomalie évidente dans les résultats des élections présidentielles du 27 août au Gabon, les autorités semblent avoir rétabli l’ordre dans la capitale Libreville, et le Parlement a tenu sa première session depuis l’incendie qui l’a frappé le 31 août.

La France recommande un nouveau décompte des voix, marquant un tournant dans les relations entre les deux pays.

“Il y a contestation et doutes. Les observateurs européens sur place – car ces élections ont été observées – ont émis des critiques sur la base de faits objectifs. La sagesse recommanderait de faire un nouveau décompte des résultats”, a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls.

Le candidat malheureux à la présidentielle, Jean Ping, s’est autoproclamé président. Dans le fief d’Ali Bongo, le taux de participation a dépassé 99 %, suscitant des soupçons de bourrage des urnes.

Selon les autorités, les violences post-électorales ont fait en tout et pour tout trois morts, entre 50 et 100 selon Jean Ping, le leader de l’opposition.

Ali Bongo est à la tête du Gabon depuis 2009. Sa première élection avait aussi été contestée par l’opposition, mais la France l’avait alors félicité.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article