DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La querelle entre Obama et Duterte jette un froid sur le sommet de l'Asean

monde

La querelle entre Obama et Duterte jette un froid sur le sommet de l'Asean

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Des regrets insuffisants. Barack Obama a annulé sa rencontre prévue avec le président des Philippines après que ce dernier l’ait publiquement insulté, même s’il est revenu sur ses propos injurieux. La querelle a jeté un froid sur le sommet de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est. Dans un communiqué diffusé mardi par son gouvernement, Rodrigo Duterte a déploré “que ses remarques devant la presse aient causé une telle controverse”.
Elle a également terni la dernière visite d’Obama, en tant que président, dans cette région qui est la pièce maîtresse de la politique étrangère et économique des Etats-Unis contre Pékin.

Barack Obama a déclaré :“je sais que les vestiges de la guerre continuent à briser des vies ici au Laos. Beaucoup de bombes lancées n’ont jamais explosé. Au fil des années, des milliers de Laotiens ont été tués ou blessés – des fermiers cultivant leurs champs, des enfants en train de jouer. Les blessures – une jambe ou un bras amputé- durent une vie entière.”

Obama est le premier président américain en exercice à se rendre au Laos. Il a annoncé une aide supplémentaire de 90 millions $ sur trois ans pour déterrer les munitions non explosées qui ont tué ou blessé plus de 20.000 personnes.

Pour le président des Etats-Unis, ce déplacement a également pour but d’ évoquer la question des ambitions de Pékin en mer de Chine méridionale, contestées par les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan.

Avec agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article