DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irlande : l'affaire Apple enflamme le parlement

monde

Irlande : l'affaire Apple enflamme le parlement

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

L’affaire Apple a donné lieu à un débat enflammé ce mercredi au parlement irlandais.

Dénonçant l’ingérence de Bruxelles, le gouvernement minoritaire a répété pourquoi il voulait faire appel de la décision de la Commission européenne, qui impose au géant américain de rembourser 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux à Dublin.

Nous avons toujours fait preuve d’un engagement inégalé à respecter les normes fiscales internationales. Nous ne devrions pas nous voir à travers les yeux de nos détracteurs, qui livrent une image caricaturale et négative de l’Irlande,“ a déclaré le ministre des Finances, Michael Noonan.

Crédibilité zéro

Dans l’opposition, seul le Sinn Fein s’est insurgé. Son leader, Gerry Adams, a jugé que la ligne de défense du gouvernement était – je cite – “aussi crédible qu’un tas de crottin de cheval.

Ils veulent faire croire à une nouvelle tentative de saper notre souveraineté. C’est une affirmation malhonnête,“ s’est indigné son porte-parole, Pearse Doherty. “C’est un mensonge cynique que de suggérer que la décision de la semaine dernière menace notre taux d’imposition des sociétés. C’est un mensonge. Et ceux qui le colportent le savent très bien.

Le fianna Fail, principal parti d’opposition, s’est lui rangé aux côtés du gouvernement minoritaire de centre-droit.

Apple a basé son siège européen en Irlande où les bénéfices des entreprises sont taxés à 12,5%. D’après Bruxelles, le groupe américain n’a payé qu’1% d’impôt sur ses profits en 2003, et quasiment aucun en 2014.

L’avis du parlement irlandais sur le dossier est uniquement consultatif.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article