DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mondial 2018 : des retards, mais rien de rédhibitoire

Sport

Mondial 2018 : des retards, mais rien de rédhibitoire

Publicité

Faut-il s’inquiéter du retard pris sur le chantier de rénovation du stade Loujniki de Moscou ?

Non, selon les représentants de la FIFA pour qui l’enceinte sera prête à temps pour le Mondial 2018.

Le stade Loujniki, construit dans les années 50 et qui après travaux disposera de plus de 80.000 places, doit accueillir le match d’ouverture et la finale de l‘évènement.

Colin Smith est le directeur des opérations de la FIFA : “Je peux vous dire – et vous le savez – que le feu est au vert pour Loujniki, ce qui signifie que la situation s’améliore. Vous pouvez et nous pouvons tous constater qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, mais c’est en bonne voie, nous sommes dans les temps. Et je suis confiant sur le fait que tous les engagements et les dates butoir seront respectés.”

Plus inquiétante, la situation du nouveau stade de Saint-Pétersbourg censé recevoir une demi-finale et la “petite finale” du Mondial.

Le chantier a été interrompu en raison de désaccords financiers et la facture sera beaucoup plus lourde qu’initialement prévu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article