DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveau scandale pour la droite espagnole

monde

Nouveau scandale pour la droite espagnole

Publicité

Son nom est apparu dans les Panamas papers et le ministre espagnol de l’Industrie Jose Manuel Soria a dû démissionner en avril dernier. Pourtant il y a quelques jours, le ministère de l‘économie annonce sa nomination à un poste de directeur exécutif de la Banque mondiale. Un emploi rémunéré plus de 220 000 euros par an. Consternation en Espagne et le gouvernement a retiré sa candidature.

Le gouvernement espagnol a finalement choisi Jimenez Latorre pour le poste.

Si le chef du gouvernement espagnol par intérim, Mariano Rajoy, maintenait encore l’espoir d’obtenir l’investiture du Parlement dans les deux prochains mois et éviter ainsi la tenue de troisièmes élections en un an, celui-ci s’est envolé ces derniers jours. La nomination avortée de l’ancien ministre de l’industrie José Manuel Soria au poste de directeur exécutif de la Banque mondiale, qui revenait à l’Espagne, est le scandale de trop pour le Parti populaire.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article