DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Polémiques et démissions : panique à la mairie de Rome

monde

Polémiques et démissions : panique à la mairie de Rome

Publicité

Les soucis s’accumulent pour la maire de Rome Virginia Raggi, portée en juin dernier à la tête de la capitale italienne sous les couleurs du Mouvement 5 étoiles. La semaine passée cinq membres de son équipe municipale ont démissionné. Parmi eux, le responsable des finances de la ville. Coup de tonnerre ce jeudi : son remplaçant, nommé lundi, vient d‘été renvoyé.

Virginia Raggi a expliqué sur facebook que le Mouvement 5 étoiles – la formation “anti partis” fondée par l’humoriste Beppe Grillo – était interdit aux personnes visés par une enquête judiciaire. Or, elle assure qu’elle vient d’apprendre que c‘était le cas de Raffaele De Dominicis.

Un autre cas a fait les gros titres de la presse italienne : celui de son adjointe à l‘écologie, Paola Muraro. Cette dernière est également visée par une enquête, ouverte par le parquet de Rome contre l’agence de ramassage romaine des ordures (AMA), pour laquelle Paola Muraro était consultante pendant douze ans… et dont elle est censée aujourd’hui combattre les manquements.

Les partisans du mouvement 5 étoiles son furieux. Même le charismatique fondateur Beppe Grillo a attendu plusieurs jours pour lui assurer publiquement son soutien. Devant des militants réunis en congrès ce mercredi, il tenait un discours rassurant : « elle tient très bien le coup psychologiquement, elle va continuer, et nous, nous allons l’accompagner pour expliquer le programme du mouvement 5 étoiles aux Romains ».

Selon Beppe Grillo, Virginia Raggi « est dans la même situation que le premier maire noir élu en 1968 dans le Mississipi ». La question est de savoir jusqu’où Grillo pourra soutenir la maire de Rome sans compromettre ‘l’idéal’ de sa formation politique.

Rien de bon pour les Romains, excédés par les problèmes de corruption liés à la collecte des déchets et des transports. Des problèmes qui ont d’ailleurs permis au Mouvement 5 étoiles d’arracher dans la capitale sa première grande victoire électorale, lors des municipales. Voilà le mouvement, qui jurait transparence et intégrité, dans la position de l’arroseur arrosé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article